Mycoses du pied

Mycoses du pied
Favorisés par la macération, la chaleur et l’humidité, les « pieds d’athlète » sont fréquents et très contagieux. Les hommes sont trois fois plus touchés que les femmes.
Les champignons responsables de ces mycoses sont des dermatophytes (Trichophyton rubrum, Trichophyton interdigitale) qui prospèrent à la chaleur et à l’humidité (gymnase, piscine, sauna, plage…). Ils se transmettent par contact humain direct ou indirect (serviettes, tapis de bain…). Plus ou moins gênantes, souvent récidivantes, les mycoses des pieds peuvent, faute de traitement, s’étendre.


DES SYMPTOMES A DEBUSQUER
En général, le « pied d’athlète » (intertrigo interdigitoplantaire) est une mycose bénigne se manifestant par des odeurs désagréables des pieds et des démangeaisons. Elle se caractérise par l’apparition de lésions infectant initialement les troisième et quatrième espaces interdigitaux et débute par un discret érythème. 
• Rougeur et desquamation
Puis, la lésion se modifie rapidement, se fissure, desquame et la peau revêt une couleur blanc nacré entre les doigts de pieds. Deux signes caractéristiques doivent attirer l’attention : une rougeur et une peau qui pèle. 
• Atteinte de l’ongle
Cette affection, si elle n’est pas trouvée, peut s’infecter, s’étendre et gagner la voûte plantaire ou le dos du pied. Elle peut aussi atteindre les ongles ; c’est ce que l’on nomme onychomycose. L’évolution se fait du bord libre vers la matrice, l’ongle est envahi peu à peu. Il devient épais, jaunâtre, friable et se décolle.
Les deux atteintes, pied et ongle, cohabitent chez près de la moitié des sujets infestés. 

 
SE TRAITER ET NE PAS CONTAMINER
Il est très important de se traiter pour empêcher l’aggravation ou l’extension, mais aussi pour éviter de contaminer son entourage.
• Le traitement local fait appel à différents topiques antifongiques. Respecter la durée du traitement car, même si les signes ne sont plus visibles, les champignons peuvent encore exister. Il faut au moins trois à quatre semaines pour soigner le pied d’athlète. En interrompant prématurément le traitement, la mycose peut réapparaître.
Bien se laver les mains après les soins et traiter chaussures et chaussettes par un antimycosique en spray-poudre pour prévenir les récidives. 
Pour les ongles, utiliser des solutions filmogènes, s’appliquant comme un vernis. Les traitements sont très longs (au moins six mois). Un ongle de pied met environ 12 mois pour repousser. 
• Un traitement associé par voie orale peut être nécessaire en cas de lésions multiples ou associées sur différents sites. 
 
 
HYGIENE ADAPTEE ET ACCESSOIRES
 
• Se laver régulièrement les pieds mais éviter les bains de pieds trop chauds ou prolongés. En ramollissant la peau, ils favorisent la pénétration des champignons.
• Bien sécher les espaces entre les orteils après la toilette ou une baignade.
• Utiliser des serviettes personnelles.
• Régulariser la transpiration. 
• Porter des chaussettes en coton 
• Changer de chaussures et de chaussettes chaque jour. 
• Éviter le port prolongé de chaussures de sport et le contact avec des sols humides.
 
 
N’utilisez pas de traitement local sans avis médical en cas de :
• lésions anciennes ou très étendues,
• plaies suintantes,
• douleur locale,
• atteintes des ongles et de la plante du pied,
• diabète, troubles circulatoires, maladie neurologique.
De même, toute mycose chez un enfant de moins de 12 ans impose une consultation.


Christine FALLET

Juillet-août 2015
Bien-être et Santé