Quand armoire à pharmacie rime avec médecine naturelle

Quand armoire à pharmacie rime avec médecine naturelle
Pour soulager les maux de tous les jours, phytothérapie, homéopathie et aromathérapie ont toute leur place dans l’armoire à pharmacie familiale.
L’idéal est de l’organiser selon les affections courantes sur lesquelles les plantes ont fait leurs preuves. Demandez conseil à votre pharmacien pour la personnaliser selon votre état de santé ou celui des membres de votre famille, et éviter les associations incompatibles. À titre indicatif, voici des repères.

Affections respiratoires
Thym, Eucalyptus, Pin sylvestre, antimicrobiens, améliorent la respiration en cas de bronchite, sinusite, toux et asthme.
En aroma, les huiles essentielles de Lavande, Ravintsara ou Tea tree sont antiseptiques et assainissantes.
En homéo, L52 et Oscillococcinum préviennent le rhume et l’état grippal. 

Bleus, bosses, courbatures
L’Arnica est ici la plante star. Anti-inflammatoire, antalgique, elle favorise la résorption des bleus, apaise les courbatures, réduit la fatigue musculaire.
En homéo, l’Arnica se présente en granules (7CH ou 9CH), comprimés, gel, roll-on ou compresse.
En aroma, l’Hélichryse italienne décongestionne et stoppe l’hématome.

Douleurs articulaires
En phyto, Harpagophyton, Frêne, Reine-des-prés et Saule blanc diminuent les raideurs et les douleurs arthrosiques.
En homéo, il s’agit de soulager les poussées (Causticum, Radium bromatum) et d’améliorer le mouvement (Rhus toxicodendron).
En aroma, roll-on d’huile essentielle de Genévrier ou de Gaulthérie en massage sur chaque zone sensible.

Insomnie occasionnelle
Verveine, Tilleul, Mélisse, Passiflore ou Camomille favorisent le sommeil. Mention spéciale pour la Lavande fine, sédative et relaxante. Polyvalente, son huile essentielle est aussi anti-infectieuse, cicatrisante, antalgique. Quelques gouttes déposées sur un mouchoir (à respirer) ou l’intérieur du poignet détendent et facilitent l’endormissement.
En homéo, selon les causes de l’insomnie : Ignatia (contrariété), Gelsemium (émotions), Coffea (énervement).

Stress
Passiflore, Valériane, Aubépine et Millepertuis sont des plantes calmantes et anti-stress, seules ou associées (jamais plus de 4 à la fois), en infusion, gélules ou huile essentielle.
En homéo, Argentum nitricum lorsque le stress excite, Gelsemium quand il bloque ou inhibe. Ignatia déstresse avant de prendre l’avion par exemple.
Les compléments alimentaires Sériane Flash, Sédatif PC ont des effets ponctuels.

Troubles digestifs
Les plantes digestives calment aigreurs d’estomac, spasmes, flatulences, diarrhée ou constipation. Fraîches ou séchées, en infusion, gélule, ampoule ou huile essentielle, ce sont les mêmes. Le Radis noir, associé à l’Artichaut (foie sensible), ou le Basilic accélèrent la digestion. La Mélisse est antispasmodique. La Menthe poivrée est un antiseptique intestinal et un anti-nauséeux. Anis étoilé, Cumin, Romarin, Fenouil et Sauge combattent les ballonnements. En homéo, Nux vomica après un repas copieux, Asa foetida contre les flatulences. 


SÉCURITÉ ET QUALITÉ
Les plantes fraîches ou bien séchées peuvent être utilisées en tisanes ou en compresses. Pour être accessibles tout au long de l’année, seuls ou associés, leurs principes actifs sont proposés en extraits secs ou fluides. La plupart relevant de l’automédication, mieux vaut se fournir auprès des laboratoires référencés en officine, une garantie de qualité.


Dominique THIBAUD

Bien-être et Santé
Février 2016